Nos Engagements

  • Apprécier de façon réaliste la charge de travail à domicile et le volume horaire nécessaire pour effectuer les tâches demandées
  • Prendre en compte les contraintes financières de la personne aidée
  • Lui assurer un véritable choix de sa future salariée, en lui présentant plusieurs intervenantes
  • Présenter au bénéficiaire des intervenantes dont nous avons vérifié la compétence et le sérieux, afin de lui assurer une prestation de qualité
  • Veiller au respect par le particulier employeur* de ses obligations, en conformité avec le code du travail et la convention collective et n’accepter que les demandes qui sont compatibles avec ces obligations
  •  Assurer la continuité du service, en cas de congés ou d’absence imprévue de l’intervenante (y compris les week-ends et les jours fériés)

Selon la charte des droits et libertés (cf. Annexe Charte des droits et libertés de la personne accueillie), le bénéficiaire est une personne, quelle que soit sa situation, son état de santé physique ou psychique, son niveau d’intégration sociale. Nous préconisons aux intervenantes :

D’adopter une attitude de respect vis-à-vis des bénéficiaires

– Discrétion et réserve vis-à-vis de leurs habitudes et de leur mode de vie,

– Respect de leurs droits fondamentaux, protection de leurs biens,

– Préservation de leur espace de vie intime,

– Reconnaissance de leur culture et de leurs goûts.

D’adapter leur prestation au plus près des besoins de la personne qu’elles aident

L’évaluation à domicile, préalable à la mise en place de l’intervention, nous permet d’évaluer les besoins.

A l’issue du premier jour de la prestation, nous recueillons le point de vue de la personne aidée et de l’intervenante afin d’évaluer les ajustements nécessaires. La période d’essai de deux mois permet de comprendre la psychologie du futur bénéficiaire et de prendre en compte ses besoins spécifiques. Myosotis + s’appuie aussi, le cas échéant, sur l’évaluation du corps médical et des organismes sociaux.

D’être vigilantes par rapport au risque de maltraitance

Nous sommes particulièrement attentifs à ce risque. Nous y sensibilisons les intervenantes par des réunions en interne. Et nous mettons également à leur disposition de fiches de signalement pour qu’elles puissent nous informer des situations de maltraitance qu’elles repèrent.

Afin de prévenir ces risques, nous nous efforçons, en cas de conflit potentiel entre l’employeur et son intervenante, de rapprocher leurs points de vue.               .